Atlas sinistré : Jeanne Lacroix

Jeanne Lacroix a choisi d’évoquer l’évolution du trou dans la couche d’ozone. Son édition/dépliant, est partiellement troué (l’ozone s’est finalement reconstituée). Pour ses couleurs, ses illustrations, elle s’est inspirée des images de caméras thermiques et autres outils de mesure des ultra-violets et des infra-rouges.

Démarche de projet